La Californie Bodie Bryce Grand Canyon Death Valley San Fransisco Lake Powell San Diego et Venise

P.O.E - Betatakin                                                

Homepage | Présentation | Historique | Activités | Galerie Photo | Contacts | Gastronomie | Webster

Betatakin Canyon    

A coté de Monument Valley.         

C'est un canyon découvert en 1906 par un berger à la recherche d'une de ses bêtes égarée. C'est vous dire si la région est déserte !!!

On visite le canyon d'un coté dans le but de voir le village indien du XIIIème siècle habrité dans un creux de 140m de haut de l'autre coté du canyon. 

                                   

BETATAKIN RUIN

Ce n’est qu’en août 1909, cinq mois après l’ouverture du Monument National Navajo, que les Anglo-Américains découvrirent Betatakin, terme Navajo signifiant « la maison sur la corniche. » Trés bien camouflé, cet édifice est niché au fond d’une immense alcove de grés et se compose de salles construites en même grès Navajo. 

La grotte elle-même mesure 110m de large, 136m de hauteur et 46m de profondeur. Au pied de cette caverne se rencontrent des formations de grés Navajo et de grès de Kayenta. A ce point de contact on peut voir de nombreux suintements et sources car l’eau qui s’infiltre au travers du grés poreux Navajo atteint la couche moins perméable de grés de Kayenta et à cet endroit jaillit latéralement du roc. Ce phénomène offrait aux anciens habitants de Betatakin une source d’eau non seulement abondante,  mais égalemnt accessible.

Le nom (Anasazi) Anasazi (mot Navajo signifiant « les Anciens ») fut donné aux constructeurs de Betatakin

Tout le monde ignore le nom qu’ils se donnaient car ils ne possédaient aucune langue écrite.

Leur nom voulait peut-être dire « les Hommes  » , car le nombre uses tribus se rangent sous cette appelation. Aujourd’hui, les descendants  des Anasazis sont connus sous le nom de « indiens Pueblos ».

Betatakin fut construit au 13ème siècle, mais ne fut occupé que pendant cinquante ans.

L’agriculture etait l’occupation principale de ses habitants. Ils cultivaient le maïs, les haricots, les courges, et probablement le coton,et utilisaient des systémes d’irrigation tels que barrages de retenue et inondations des champs.

Comme leurs ancêtres avant eux, les Anasazis complétaient leur alimentation végétale par les produits de leur chasse; chevreuils, mouflons et gibier de moindre taille tel que lièvre, écureuils et oiseaux. Ils employaient l’arc et les flêches et une variété de filets, de colets et de piéges.  

Le ramassage des graines était un Art que ce peuple connaissait bien car leurs ancêtres l’avait pratiqué des milliers d’années. Ils récoltaient même les graines les plus minuscules aussi bien que les plus grosses telles que les pignons.

Au début du 13ème siècle, les Anasazi avaient déjà acquis un réel talent de potiers. Du simple pot uniformément gris de leur passé, ils étaient arrivés aux articles brillamment décorés, noir sur rouge et polichromes.

Il y avait des milliers d’années que les Anasazis faisaient de la vannerie, lorsqu’ils se lancèrent dans la poterie. On eut pu craindre que l’art de la vannerie déclinat avec la popularité de la poterie. Cependant, au moins au 13ème siècle, ils continuèrent à produire une quantité abondante de très beaux paniers aux entrelacements les plus compliqués et de formes les plus complexes.

La vie religieuse consistait surtout à assurer un équilibre entre l’homme et la nature. Puisque leur vie agricole était intimement liée à la terre et à l’eau, une large quantité d’énergie religieuse était dispensée pour assurer une quantité suffisante d’eau et par conséquent de nourriture.

Les structures cérémoniales, aujourd’hui connues sous le nom de «KIVAS » furent construites à des fins religieuses.

Il reste deux KIVAS à BETATAKIN, mais il en existait beaucoup plus, car de nombreuses salles furent détruites lors d’un glissement de terrain qui eut lieu entre le 14ème et le 20 ème siècle.

Les gravures et les peintures rupestres sont les seuls vestiges qui puissent ressembler à une langue écrite des ANASAZIS. Parfois, ce n’était que de simples Graffitis, mais fréquemment, ces dessins semblaient décrire une langue écrite, on ne connaît que peu de choses concernant ces anciens Troglodytes. Au long des siècles, des légendes se sont propagées.De d’aujourd’hui sont probablement semblables  à ceux racontés , il des siècles, par leurs ancêtres des cavernes.

Ce que nous connaissons aujourd’hui est le fruit des recherches et des découvertes entreprises par les archéologues -- Oeuvres d’art, vêtements aliments, tombes, édifices, etc...part de ce qu’ils nous ont laissé, les Anasazis se révèlent  un peuple aimant la Paix, Cultivant la terre et dépendant

des caprices de la nature. Ce que nous ignorons est sans doute ne saurons jamais, c’est le côté spirituel et intellectuel de cette civilisation.

On ne peut que se livrer à une spéculation des plus Fascinantes.

             

                                        

ALBUM PHOTOS 

 
  Ski-Planet